Retour à l'accueil
Le Plan de Bezoard
La Communauté
Le Livre d'or

La Symbolique des Centaures

Les Centaures sont les créatures magiques les plus souvent citées pour illustrer la richesse et la magie du monde Harry Potter. Ils véhiculent ce que l’on pourrait appeler une « connotation surnaturelle mystique » de par leur apparence et leur façon peu orthodoxe de penser. Dans la saga, ils ne sont que des personnages secondaires, Bane et sa horde ne présentant en effet pas beaucoup d’intérêt et bien qu’à plusieurs reprises leur utilité se soit révélée, il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas extrêmement importants.

Cependant, si l’on étudie leur histoire, leur origine, on peut noter que les thèmes centraux et résurgents de la saga ressortent à travers eux. Aussi peut-on se demander si dans les tomes prochains, ils n’auront pas une nouvelle mission que l’on aurait probablement tord de mésestimer. Précisons.

Le monstre* dans l'art occidental
(* Être fantastique des mythes et légendes)

Les centaures, les dragons, les griffons, les sphinx, les êtres hybrides, les formes fluides et molles, les géants, les plantes animalisées errent en peinture et en sculpture. Ils s'agitent, agressent, parfois se calment. Ils représentent une humanité non présente dans l’Homme, une humanité nouvelle et différente qui peut ne pas correspondre aux valeurs déjà existantes dans le monde « normal ».

Bien qu’ils représentent « la Différence », ils sont extrêmement présents chez les peintres tels Bosch (1450-1516), Goya (1746-1828), dans les églises romanes et gothiques, dans les jardins de Versailles, dans les bandes dessinées et les caricatures ; des monstres multiples se transforment, se déplacent d'une époque à l'autre, d'un pays à l'autre. On les trouve déjà sur les parois des grottes préhistoriques et sur les tee-shirts d'aujourd'hui. Parfois, ils hurlent et, parfois, ils murmurent et se déguisent.

L'humanité ne cesse donc jamais, vous n’en disconviendrez pas, d'aimer les monstres et surtout de les animer, elle les trouve en des lieux différents, souvent imprévisibles.

La fabrication du monstre constitue alors un jeu savant, une pratique combinatoire qui compose et mélange des membres d'animaux divers (pour le centaure, il s’agit d’un Homme et d’un Cheval). Ils provoquent des interprétations éthiques, religieuses, alchimiques, philosophiques, politiques. Ainsi, nous pouvons classer les Centaures de l’épopée HP dans la catégorie « êtres différents doués d’intelligence non-rationnelle » mais qui cependant nous apportent de nouvelles interprétations du monde des sorciers (prophétie, étoiles, avenir, occultisme et spiritisme). Ils ont donc leur utilité aussi infime soit-elle mais qui n’en est pas moins indispensable.

Simultanément, ces monstres fascinent ceux qui les regardent; ils séduisent; ils angoissent. Le monstrueux est un écart par rapport à la nature. Il se nourrit de fantasmes; et, en retour, il nourrit d'autres fantasmes nouveaux. Tout est encore une fois affaire de cycle, on les dessine, on les crée, on les anime et ils nous apparaissent et en retour on les redessine car nous avons appris à les aimer ou du moins à les accepter. Tout comme nous avons accepté la « différence » des centaures HP, leur philosophie décalée mais pas forcément fausse.

L’histoire des Centaures

Les centaures sont des créatures, nous le savons tous, ayant la partie supérieure du corps humaine, et la partie inférieure équine. Dans Les Animaux Fantastiques, JKR déclare : « Ils préfèrent vivre à l’écart des magiciens et des Moldus ». Cela correspond bien aux anciennes légendes selon lesquelles les Centaures vivaient à l'origine sur le mont Pélion, en Thessalie. Leur histoire est rythmée par des batailles, bagarres et autre débordement semblants faire partie intégrante de leur personnalité.

Précisions sur les actes « barbares » des Centaures :

L'agression d'Atalante (Atalante croisa un jour la route de deux centaures, Hyléos et Rhoécos : ceux-ci voulurent abuser de la jeune vierge, mais furent transpercés par ses flèches).
Le combat contre les Lapithes (Les centaures du Pélion avaient pour voisins les Lapithes, dont ils descendaient par Ixion. Ils furent invités à l'occasion du mariage du roi Pirithoos avec Hippodamie, mais le banquet tourna mal : plusieurs centaures ivres, notamment Eurytion, tentèrent de violer Hippodamie et d'autres femmes Lapithes. Un combat s'engagea au cours duquel de nombreux centaures furent tués. Les autres, chassés du mont Pélion, se réfugièrent la plupart autour de Pholos sur le mont Pholoé).
Le combat contre Héraclès (Héraclès fut un temps l'hôte de Pholos tandis qu'il traquait le sanglier d'Érymanthe. Il exprima un jour le souhait de boire du vin : Pholos le prévint qu'il n'osait ouvrir la jarre à vin, qui était commune à tous centaures. Mais sur l'insistance du héros, il s'y résolut : alors les autres centaures, sentant l'odeur du vin, devinrent furieux et se jetèrent sur Héraclès, qui en tua plusieurs et poursuivit les autres).

Ainsi, si l'on excepte le Centaure Chiron, qui était « avisé », les centaures symbolisent pour les Grecs les appétits animaux (concupiscence et ivresse en sont les traits caractéristiques, ce qui rime avec Stupidité).

De même, dans la saga HP, il y a une horde d’êtres « limités intellectuellement » quant à leur conception du monde, des hommes (tuer un sorcier sur le principe qu’il n’est plus un poulain n’est pas extrêmement sensé) et un centaure « avisé », Firenze, qui se démarque du lot, tout comme Chiron, c'est-à-dire par un esprit affûté qui bien qu’indépendant peut se mettre au service d’une communauté différente de la sienne.

On peut donc remarquer que la Nature profonde des Centaures a été respecté par JKR dans son œuvre mais qu’elle y a néanmoins apporté une touche d’originalité en leurs conférant le pouvoir de lire dans les étoiles. Pourquoi ? Pourquoi ne pas s’être cantonner à les animer selon leur façon d’être dans la mythologie ? Pourquoi cette « caractéristique si caractéristique » des problèmes inhérents au Temps de la saga ?

Les Centaures et les Etoiles

Dans les livres Harry Potter, les centaures sont, nous le savons tous, associés aux étoiles dans le sens où ils passent leur vie à observer leurs cycles et ainsi tenter de comprendre la signification de leurs mouvements. Ce trait de caractère ou du moins de comportement est original puisque ces animaux fantastiques ne sont pas dans la mythologie des Prophètes ou Devins.

Cependant, on peut supposer que leur « aptitude à lire dans les étoiles» a été inspirée de l’existence dans la galaxie d’éléments appelés « les centaures ».
« Les Centaures » sont une classe récemment découverte d'objets, de 100 à 400 kilomètres de diamètre, qui se déplacent autour du Soleil sur des orbites allongées au voisinage de Saturne, Uranus et Neptune.
Or il est curieux de remarquer que ces trois planètes ont en astrologie des significations facilement assimilables aux Centaures de la saga.

Saturne

Cette planète symbolise le dieu grec Chronos qui représente le Temps, élément inéluctable et incontrôlable dans son terme, et tant redouté par les hommes tellement il leur échappe. Or les centaures tentent, eux, de maîtriser ce temps en prophétisant l’avenir en se vantant de pourvoir voir et lire les signes qui illustrent le destin.
Saturne est aussi la planète de la rigueur. Ainsi, avec celle-ci « on récoltera ce que l'on aura semé préalablement, et l'on devra tout récolter » ; le fruit mûr comme le reste, le bon comme le mauvais. C'est cet effet sans concession qui permettra un cloisonnement net entre le passé et l’avenir.

Les sorciers récolteront-ils ce qu’ils ont semé en exterminant les Géants, maltraitant les elfes et en volant les gobelins ?

Uranus

Elle représente l’ouverture de l'Ame qui permet l'ouverture d'esprit. Dans la mythologie Uranus ou Ouranos signifie ciel. Uranus évoque le désir de se mettre à l'écoute du monde extérieur et du monde intérieur par le biais de l'inspiration, de la méditation. L'Uranien, donc le centaure, possède instinctivement une grande perception de la vie, du monde.
C'est une planète qui marque la rupture, la fin. Rupture avec un monde qui repose sur des valeurs traditionnelles qui peuvent être obsolètes (exploitation des elfes parce qu’il en a toujours été ainsi, etc.).
Les Uraniens sont des prométhéens ayant pour tâche de donner le feu de la connaissance. Ainsi, ils s’éclairent de leurs connaissances en matière d’avenir sans en faire profiter les autres. Ont-ils, eux, conscience, que chacun est libre de son destin ou du moins estiment que cela devrait être ainsi ?

Neptune

Avec cette planète, le travail sur la conscience, sur la matière n'est plus un but car sa fonction est d’exprimer que rien n'est définitivement installé. Elle implique par la fusion le dépassement de la pensée concrète.
Cependant, le danger de l'illusion est qu’elle entraîne l'adhésion démesurée et des principes utopiques qui noient l'individu en quête d'absolu. Neptune est la planète des mystiques mais également celle des faux mystiques qui ayant fuient le matériel pensent trouver un refuge dans le mirage de la vie spirituelle.

Cela ne sied-t-il pas aux Centaures de l’œuvre de JKR ?