Retour à l'accueil
Le Plan de Bezoard
La Communauté
Le Livre d'or

Rogue, un vampire ?

Cette théorie alimente beaucoup les sites anglophones. En 2004, Rowling a affirmé (d'une façon vague toutefois) qu'il n'existe pas de lien entre Rogue et les vampires... On aurait pu croire le sujet clos mais des éléments "inquiétants" abondent dans les romans. À vous d'en juger!

Si J.K Rowling met en scène un vampire dans ses romans, il serait probablement très différents des clichés habituels des vampires "moldus". Dans tous les romans, on fait référence au vampire sans que celui-ci ne se montre jamais... Cependant un passage très évocateur nous montre de quoi a l'air un vampire physiquement:

Harry n'avait jamais rencontré de vampire, mais il en avait vu en photo dans les cours de Défense contre les Force du Mal et Black, avec ses joues cireuses, avait l'air d'en être un (T3, p.48).

Qui d'autre correspond mieux à cette description que le maître des potions?

On compare souvent Rogue à une grosse chauve-souris. Il est assez étrange que Rowling ne change pas de comparaison avec ce personnage. Rogue a en outre les habitudes de l'animal volant: il se tient dans les lieux sombres (son cours se passe bien dans un cachot et dans le tome 5, Rogue adolescent s'installait dans l'herbe à l'ombre d'un épais fourré (p.722)) et il est, à notre connaissance, le seul professeur qui hante durant la nuit les couloirs de l'école!

Dans le film, l'acteur se drape dans sa cape à la manière d'un vampire. Ses sens sont particulièrement aiguisés: dans le film comme dans les livres, Rogue peut entendre une faible respiration et il peut sentir l'odeur d'une personne invisible. Rogue a également une caractéristique des vampires: c'est un solitaire. Il est étranger aux fêtes et à toutes autres organisations chahutantes. Il préfère le silence.

Dans le 3e tome, Lupin a donné comme devoir une rédaction sur... les vampires! Neville demande à Harry un conseil sur le sujet:

"Je n'ai rien compris à cette histoire d'ail qui éloigne les vampires... Est-ce qu'il faut leur en faire manger ou...Neville s'interrompit et ouvrit de grands yeux en regardant par-dessus l'épaule de Harry. Rogue s'avançait vers eux." (p.297)

Lupin a t-il voulu révéler quelque chose sur la nature de Rogue en donnant ce devoir? Nous savons que plus tard, Rogue a fait la même chose en donnant aux élèves un essai sur les loups-garous.

Le professeur Quirell avait peur des vampires. Est-ce une coïncidence s'il garnissait son turban d'ail en vue d'éloigner un Rogue vampire trop suspicieux?!

J.K Rowling a l'habitude de citer le titre d'un livre que tient un personnage quand il est assez important pour l'histoire. Dans le tome2, on mentionne à plusieurs reprises l'ouvrage Voyage avec les Vampires que lit Hermione au début de sa scolarité. Les connaissances d'Hermione sont très étendues. Est-ce par peur d'être dévoilé que Rogue s'acharne tant sur Hermione??

Bien que n'aimant pas les Serpentards, Hagrid respecte le professeur Rogue. À chaque fois que Harry pense du mal de celui-ci, Hagrid semble étonné ou en désaccord. Serait-ce une attitude respectueuse entre deux "métis"?

Dans le 3e tome, il y a un détail étrange concernant une certaine sorte de confiserie qui se vend chez Honeydukes: Hermione et Ron s'intéresse à des sucettes parfumées au sang. Dégoûtée, Hermione dit:

"Beurk, Harry n'aimera pas ça du tout, ce sont des sucettes pour vampires."

Si ce genre de bonbon existe, c'est parce qu'il y existe une clientèle! On pourrait pousser la chose plus loin encore: le vampirisme n'est peut-être pas un cas isolé. Ainsi, les personnes qui en "souffrent" bénéficient de produits spéciaux destinés à leur attention...

Qu'est-ce qui pousse Dumbledore de refuser de donner à Rogue la charge d'enseigner le cour de Défense contre les Forces du Mal? Le tome 5 semble nous apporter un début de réponse. Ombrage dit à Rogue:

"Le ministère souhaite connaître le mieux possible les...euh...différents éléments de la personnalité des enseignants" (p.412).

Ombrage ne remet pas en question les compétences du professeur Rogue, mais la nature même de ce dernier.

Tous les professeurs qui ont enseigné le cours de Défenses contre les Force du Mal avaient quelque chose à cacher qui était en rapport avec le mal. Quirrel était un allié de Voldemort; Lockhart s'était octroyé des exploits d'autres sorciers pour avoir la célébrité et la richesse; Rémus Lupin se transformait en loup-garou; le faux Maugrey Fol Oeil était un Mangemort; Ombrage avait envoyé des détraqueurs pour tuer Harry. La fonction du cours de Défenses contre les Forces du Mal est de révéler aux héros ce qui pousse un professeur à vouloir enseigner (et pratiquer) la magie noire. Or, Harry Potter et ses amis connaissent déjà le passé lourd de Rogue. Donc il existe une autre raison qui l'empêche d'exercer ce cours. La magie noire fascine les vampires. Ce cour pourrait-il rendre un vampire (Rogue) plus agressif s'il l'enseignait??

Avant l'archétype du vampire crée par Bram Stoker, les mythes et les légendes racontent que cette créature de la nuit avait le pouvoir de contrôler l'esprit des gens. Or, Rogue est justement reconnu pour ses facultés de légilimancie (plonger dans l'esprit d'une personne) et d'occlumancie (interdire l'accès à ses propres pensées). Ce type de pouvoir est difficile à exercer et peu de sorciers peuvent se vanter de le faire.

Dans le tome 5, Rogue sous-entend à Harry Potter que c'est de cette façon qu'il ait pu s'échapper de l'emprise de Voldemort, soit en lui faisant montrer des souvenirs qui étaient faux. Du reste, Harry Potter a assimilé la nature particulière chez Rogue à ressentir les pensées des autres:

"Il (Harry) se concentrait sur ce qu'il a vu dans son rêve, en espérant que Rogue lirait dans sa pensée, qu'il comprendrait..." (T5, p.835).

Autre détail, Rogue mentionne que pour être un bon occlumens, il faut se vider de toutes émotions, ce qu'il fait aisément. Selon les légendes, les vampires n'ont pas d'âme, et donc sont étrangers à la chaleur humaine. D'ailleurs, on mentionne souvent dans les romans que les expressions du visage de Rogue sont insondables et que ses yeux, siège de l'âme, sont "vides et froids comme l'entrée d'un tunnel" (T1, p.139).

Les vampires ont l'odorat aiguisé et sont également reconnu pour leur sens intuitif. Dans La Coupe de Feu, Harry Potter a presque l'impression que Rogue arrive à le sentir sous sa cape d'invisibilité. Dans la version cinématographique du premier tome, Rogue sent que quelqu'un l'observe lorsqu'il piège Quirrel. Il va même allonger la main au bon endroit, forçant Harry à reculer sous sa cape d'invisibilité.

Mais, le feu (comme la décapitation et le pieu dans le coeur) est synonyme de trépas pour un vampire.

Dans le tome1, lorsque Hermione enflamme la cape de Rogue pendant le match de Quidditch, celui-ci pousse un cri d'horreur, ce qui n'est pas vraiment son genre... sauf si on se souvient de la crainte que le feu inspire aux vampires.

Dans le tome2, on note que la cheminée dans le bureau de Rogue est souvent noire et vide. On sent que les bons feux crépitants s'y font rares (surtout que Poudlard n'a pas de système de chauffage!)

À la fin du tome 4, lorsque Rogue passe devant la glace à l'ennemi dans le bureau de Maugrey Fol Oeil, il est le seul à s'attarder sur son reflet... Comme s'il n'avait pas souvent l'occasion de le voir dans un miroir ordinaire...

Le tome 5 évoque encore une fois les vampires:

Hagrid dit avoir eu un léger désaccord avec un vampire croisé dans un pub de Minsk (p.481);

-Lors des examens des BUSES, Harry se rappelle que les vampires ont eu un rôle important à jouer dans l'affaire du Code Secret (p.814);

La description de la fureur de Rogue lorsque Harry regarde son souvenir dans la Pensine:

"le visage de Rogue était effrayant: ses lèvres tremblaient, son teint blanc, ses dents découvertes" (p.728);

Autre caractéristique des vampires est leur force surhumaine. Lorsque Rogue entre dans une violente fureur, sa force semble s'être décuplée:

"Rogue poussa Harry de toutes ses forces, le projetant brutalement à terre (...) Harry s'appuya alors contre le mur, la respiration haletante, massant son bras meurtri" (p.728);

Dans le cinquième tome, le professeur Ombrage est reconnue pour détester les hybrides, c'est-à-dire tout ce qui n'est pas humain. Ombrage a sans doute une petite idée sur la véritable nature de Rogue, quoique on ne sache pas si Dumbledore lui a dit l'exacte vérité. Si c'était le cas, pourquoi n'afficherait-elle pas son hostilité envers Rogue, comme elle le fait avec Hagrid? Dans le monde de la sorcellerie, le vampire n'est pas un monstre, mais un être humain. Dans le Monstrueux Livre des monstres, le vampire n'a pas sa place, alors que le loup-garou y figure. Alors qu'elle est sa nature véritable aux yeux des sorciers? Les vociférations discriminatoires de Mrs. Black nous apportent la réponse. Chaque insulte employée correspond aux "mauvais" sorciers qui ont "souillé" sa maison. Le terme bâtards sont réservés à Tonks et Harry Potter qui ont le sang-mêlé; monstres est réservé à Rémus Lupin qui se transforme en loup-garou; mutants est plus vraisemblablement réservé à Rogue. Un mutant est un être ayant subi des changements dans ses gênes. Autrement dit, les vampires seraient un autre genre d'être humain.

Les principaux détracteurs de cette théorie pourraient argumenter que si Rogue est un vampire, il n'aurait pas supporté la lumière du soleil. Faux! C'est Bram Stoker qui a rendu allergique les vampires au soleil. Deux arguments rendent possible l'accommodement de Rogue face à la lumière du soleil. 1) Rogue est un excellent maître des potions. Un des meilleurs, même. Peu d'entre d'eux sont capables de fabriquer le remède qui empêche le professeur Lupin de se transformer en bête féroce... D'autre part, quand il est entré à Poudlard en tant qu'élève, Rogue connaissait plus de sortilèges que la moitié des élèves de 7e année (dixit Sirius Black dans le tome 4). Ce qui amène à penser que Rogue connaît peut-être le moyen - probablement à l'aide d'une potion - de se protéger de la lumière du jour et qu'il a réussi à tromper tout le monde (sauf Dumbledore) sur sa véritable nature.

Dans les anciennes croyances qui remontent à l'antiquité, le vampire n'était nullement incommodé par la lumière du soleil, et le pieu dans le coeur ne le tuait pas. Seules la décapitation et l'incinération lui étaient fatales. De plus, ils pouvaient avoir une descendance. Les sucettes prouvent bien qu'il existe des enfants vampires à Pré-au-Lard (À ce propos, nous ajoutons que l'union d'un vampire à une mortelle était possible dans les anciennes légendes et que l'on appelait le métis, un "dhampire". Son caractère plus humain en faisait un principal chasseur de... vampires!) Ce n'est que depuis le roman de Bram Stoker et des adaptations cinématographiques qui en découlent que les vampires se sont retrouvés obligés de s'enfermer le jour dans des cercueils ou sous la terre et de reculer devant un crucifix. Donc, si le travail de J.K. Rowling se base sur les anciennes traditions, ce qu'elle fait le plus souvent, plus rien n'oblige Rogue à se protéger de la lumière du jour (même à moitié vampire)...

Rowling a dit des infos inédites sur le personnage que devait jouer l'acteur Alan Rickman. Quand nous le voyons se draper en croisant les bras dans le premier film, nous pensons à quoi?

Décidément, l'aura de ce professeur a quelque chose de particulier qui ne laisse personne indifférent!

 

 

Cette théorie nous a été envoyé par un visiteur de bezoard. Nous l'avons quelque peu modifiée. Consultez l'article en Version Originale sur 'le Grimoire HP'